10.2.20

Mémo rendez-vous


IllustrationAlain Pilon
______________________________________________________
 MÉMO


16h
Équipe 1
Katherine—Margo—Laurianne
(gaspillage alimentaire)

16h45
Équipe 2
Lisa—Théo—Antoine
(itinérance-santé mentale)

17h15
Équipe 3
Silia —Mathilde—Maeva—Alice
(sexisme ordinaire, espace social)

En atelier
Équipe 4
Sébastien—Romane—Alixe
(lecture attention-contemplation)

Équipe 5
Frédérique—Véronique—Michael—William

N'oubliez pas :
Présentation d'idées, orientées dans le sens des données du projet que vous deviez lire
—Infos générale sur les différents types de recyclage des matières
—Vérification des projets existants sur le blogue
(et ailleurs...Candy Chang etc, voir résumé de l'exposé : prenez position)
______________________________________________________

2.2.20

ÉCORÉFUGIÉ.E.S : UN SYMBOLE, UN DRAPEAU

______________________________________________________

MATHILDE VELTEN 2020

KATHERINE AZZOLA 2020

SÉBASTIEN DAIGLE 2020

ALIXE CÔTÉ 2020

MAEVA GAUTHIER 2020

LAURIANNE HUGGINS 2020

VÉRONIQUE LAPIERRE 2020

LISA SALMERON 2020

SILIA ST-AMOUR 2020

WILLIAM SÉGUIN 2020

THÉO SÉNÉCAL 2020

ROMANE MARANDA 2020

ALICE PARÉ-MOUILLOT 2020

FRÉDÉRIQUE A.BEAUCHAMP 2020

ANTOINE BERTRAND 2020

MICHAEL BOWDEN 2020

MARGO LEDERMAN








______________________________________________________  
MIGRATIONS FORCÉES :
SYMBOLE D'ACCUEIL & DE DEMANDE D'ASILE

Dans le cadre du cours de problématique, les étudiant(e)s étaient invités à concevoir un drapeau  symbolique de l’accueil de celles et ceux qui doivent fuir, de l’absence de frontières. Un drapeau qui déclencherait la solidarité et la cohésion, qu’il soit porté sur un sac à dos, affiché sur une porte, ou flottant sur un mât. Un symbole affichant un appel à l’aide, une demande pour celle/celui qui est menacé.e et un signe de solidarité et d’accueil pour celle/celui qui reçoit. 

Chacun.e était invité.e à mettre ses idées au service d'une problématique actuelle, engagée. Un design porteur de changement, rassembleur, inclusif, bienveillant. Une approche de design écosocial, en lien avec une Éducation relative avec l'environnement et l'écocitoyenneté (ERE).

Les thématiques changent au fil des ans et des problématiques. Quelques exemples:
2017 Écoréfugiées ; 2016 Migrations forcées ; 2015 COP21 ; etc... 2008-09
______________________________________________________


Contexte
—« Les déplacements d’un pays à l’autre pour cause de catastrophe naturelle, (induite ou non par le changement climatique), deviennent un phénomène toujours plus important à l’échelle mondiale. Pourtant le statut de « réfugié » n’est pas légalement reconnu pour les « migrants du climat » considérant qu’ils ne sont victimes d’aucune persécution politique. L’Initiative Nansen se mobilise afin de trouver des réponses politiques et légales au défi que représentent ces migrations [1] ».
Le statut de « réfugié environnemental » est présent dans un rapport du Programme des Nations Unies dès 1985, mais le statut de « réfugié climatique » n’existe pas. Le premier désigne les victimes de catastrophes d’origines naturelles forcées de se déplacer, le deuxième ne fait référence qu’aux personnes victimes du « changement et du réchauffement climatique. » [2]
—« Les catastrophes naturelles et autres événements dus au réchauffement de la planète ne constituent pas un argument permettant de « demander l’asile », les déplacés environnementaux n’ont aucun statut juridique défini comme c’est le cas pour les réfugiés. » [3]
—La Suède est une pionnière en reconnaissant depuis 2005, le droit à la « protection » pour les personnes victimes de catastrophes environnementales (voir aussi Finlande). [3]

______________________________________________________

Projet
Le design se doit de proposer des solutions. Un changement radical des priorités s’impose.
Nous faisons face à certains des plus importants défis de l’histoire de l’humanité, à de réels enjeux tant politiques que sociaux ou environnementaux. Un symbole de ralliement qui soit au-delà de limites territoriales, juridiques ou politiques, pour celles et ceux qui n’ont souvent ni protection, ni refuge, ni statut. Un drapeau placé sous le signe de la sensibilisation : prise de conscience, détresse, accueil, frontières, statut, solidarité, etc. Vous avez l’opportunité d’attirer l’attention, de lancer un S.O.S. à la planète sur les migrations climatiques forcées, la condition des populations qui en sont victimes, qui sont sans statut, et de celles qui peuvent agir et accueillir. Vous offrez à celles et ceux qui doivent fuir et se relocaliser une -voix- visuelle, empreinte d’espoir, et aux hôtes, une main tendue. Vous menez campagne auprès de l’ONU.
Vous devenez porte-parole des écoréfugié.e.s [4].

______________________________________________________

[1] CIPADH. 7 mai 2015.
[2] L’ONU (Organisation des Nations Unies), appelle à la reconnaissance d’un statut juridique pour les réfugiés environnementaux, sur le même mode que les réfugiés politiques. Pourrait inclure les réfugiés de catastrophes naturelles autres que climatiques, comme les victimes de séismes ou de cyclones.
[3] Info-migrants : Grand Angle « Plusieurs millions de nouveaux réfugiés et déplacés climatiques en 2019 ». Louarn, Anne-Diandra. Publié le : 12/12/2019.
[4] Écoréfugié (éco-réfufgié). S’écrit sans trait d’union selon Antidote.




15.1.20

ÉCORÉFUGIÉ.E.S & SOLIDARITÉ


David Martineau 2019


Arthur Grivel 2017 
______________________________________________________  
MIGRATIONS FORCÉES : DRAPEAUX & ÉCORÉFUGIÉS

Dans le cadre du cours de problématique, les étudiant(e)s étaient invités à concevoir un drapeau  symbolique de l’accueil de celles et ceux qui doivent fuir, de l’absence de frontières. Un drapeau qui déclencherait la solidarité et la cohésion, qu’il soit porté sur un sac à dos, affiché sur une porte, ou flottant sur un mât. Un symbole affichant un appel à l’aide, une demande pour celle/celui qui est menacé.e et un signe de solidarité et d’accueil pour celle/celui qui reçoit. 

Chacun.e était invité.e à mettre ses idées au service d'une problématique actuelle, engagée. Un design porteur de changement, rassembleur, inclusif, bienveillant. Une approche de design écosocial, en lien avec une Éducation relative avec l'environnement et l'écocitoyenneté (ERE).
Quelques exemples de 2016-2017-2019
______________________________________________________


Ariane Parenteau 2019








Mélanie Royer 2019


Kérina Francoeur 2019


Nicolas Chamberland 2019


Olivier Duclos 2019
Mathias Harvey-Morin 2019

Laurence Gobeil 2019




Audrey Malo 2019








Dalia Fernandez 2019

Anaëlle Tringle 2019




Ariane Parenteau 2019

Keila Nieto 2019

Quang Tran 2019
Charles Doyon 2019



______________________________________________________

« Les déplacements d’un pays à l’autre pour cause de catastrophe naturelle, induite ou non par le changement climatique deviennent un phénomène toujours plus important à l’échelle mondiale. Pourtant le statut de « réfugié » n’est pas légalement reconnu pour ces migrants du climat étant donné qu’ils ne sont victimes d’aucune persécution politique. L’Initiative Nansen se mobilise afin de trouver des réponses politiques et légales au défi que représentent ces migrations. [1] »
______________________________________________________

ANTOINE DELVAL 2017



MARVIN VALLADARES 2017

MARVIN VALLADARES 2017










______________________________________________________

Contexte
Un changement radical des priorités s’impose. Nous faisons face à certains des plus importants défis de l’histoire de l’humanité, à de réels enjeux tant politiques que sociaux ou environnementaux. Un symbole de ralliement qui soit au-delà de limites territoriales, juridiques ou politiques, pour celles et ceux qui n’ont souvent ni protection, ni refuge, ni statut. Votre drapeau sera placé sous le signe de la sensibilisation : prise de conscience, détresse, accueil, frontières, statut, solidarité, etc. Vous avez l’opportunité d’attirer l’attention, de lancer un S.O.S. à la planète sur les migrations climatiques forcées, la condition des populations qui en sont victimes, qui sont sans statut, et de celles qui peuvent agir et accueillir. Le design se doit de proposer des idées. De participer à la recherche de solutions. Vous offrez à celles et ceux qui doivent fuir et se relocaliser une -voix- visuelle, empreinte d’espoir, et aux hôtes, une main tendue. Vous menez campagne auprès de l’ONU.
Vous devenez porte-parole des écoréfugié.e.s [4].
______________________________________________________


ÉLISABETH MAJOR 2017 [gr20]


DARA BOUTIN 2017 [gr20]

VINCENT LEMIEUX 2017 [gr20]





ÉLODIE TRUDEL 2017 [gr20]

MEGHAN TREMBLAY 2017 [gr20]




LAURA CHARRETTE 2017 [10]


SANTIAGO OROZCO 2017 [10]

DAISY PROVENCHER 2017 [10]
THIERRY LABERGE 2017 [gr20]
______________________________________________________

Le drapeau, symbole universel. Voici quelques-unes de ces propositions, issues du cours. Sans l'argumentaire derrière chaque projet, dans certains cas, il faut bien sûr que chacun tente de deviner les intentions et réflexions ayant conduit au développement de chaque drapeau pour ces écoréfugié.e.s, forcé.e.s à la migration climatique, n'ayant pas encore de statut reconnu*. Quelques petites précisions pourront être apportées si souhaité. (* nuances pour la Suède et la Finlande)
______________________________________________________

Marie-Ève Ouellet 2019

Diana Aziz_groupe 20



Rébecca Roy-Brière_groupe 10



Esteban Jordan_groupe11


Élizabeth Duchesneau_groupe 10
Virginie Jamieson_groupe 10
Virginie Jamieson_groupe 10
Marie Boivin_groupe 10

Virginie Cormier_groupe 10
Gabriel Sabourin_Diptyque : réfuge et accueil
symbole de reconnaissance

Gabriel Sabourin_Diptyque : réfuge et accueil
symbole de reconnaissance 
Céleste Bonnier

Israël L'italien (gr11)
Mélodie Bouchard (gr11)





Rosalie Lemire (gr11)

Pierre-Jean Moreau (gr20)

Isabelle Ricci (gr20)
Sabrina Jobin Cossette (gr20)
______________________________________________________
Remerciement au site FLAGWAVER qui permet l'intégration aisée des drapeaux.
LECTURE OBLIGATOIRE CIPADH
TED TALK de ROMAN MARS (bon vs faible design de drapeau)


Thématiques suggérées
Les migrations forcées, les écoréfugiés (ou éco-réfugiés), exode climatique, réfugiés climatiques, déplacés climatiques, changement climatique, COP21 à 25, problématiques et désastres conduisant aux migrations de populations, absence de statut pour ces populations en mouvement, en situation de détresse et de besoin d’accueil, les 10 principes de Nansen, la position de L’ONU sur le sujet, migrants environnementaux ou migrants climatiques, Suède et Finlande, précusrseurs d’un statut reconnu?  Importance de l’histoire, des mots, drapeaux, symboliques des couleurs, des formes, signes, etc.

Quelques liens électroniques :

LE MONDE (2009-2015) — Éco-réfugiés
ARTE (2015) — La COP21 et la question des réfugiés climatiques
L’HUMANITÉ (2016) — Réfugiés climatiques la crise du siècle
L’EXPRESS — Bientôt 250 millions de réfugiés climatiques dans le monde (2015)
L’ACTUALITÉ (2008) — Quel statut pour les écoréfugiés
CIPADH (2015) — Quel statut pour les éco-réfugiés?
UNIVERSITÉ OXFORD Nansen
LE MONDE (2015) — Migrant ou réfugié quelle différence?
RADIO-CANADA (2015) — Migrants ou réfugiés? Le choix des mots
LIBÉRATION (2013) — Qu’est-ce qu’un réfugié climatique?
THE CONVERSATION (2016) — Migration forcée
DÉCLARATION MOBILITÉ HUMAINE (2016) — Quelle protection pour les réfugiés du climat
NANSEN INITIAVE — Organisme
qui se penche sur notre sujet de migrations forcées et sans statut. En anglais, DD Disaster Displacement exprime bien l’idée de Déplacement forcé par les Désastres.

TERMINOLOGIE/DÉFINITIONS
—Open Edition Books Le cas de Tuvalu
—Chloé Anne Vlassopoulos, 2012 « Des migrants environnementaux aux migrants climatiques : un enjeu définitionnel complexe », Cultures & Conflits [En ligne], 88 | hiver 2012, mis en ligne le 15 mars 2013.
—Christel Cournil, 2010 « Les “réfugiés environnementaux” : enjeux et questionnements autour d’une catégorie émergente » lien

Quelques drapeaux du cours, touchant la COP 21
http://coursproblematique.blogspot.ca/2015/11/cop21le-design-au-service-de.html

_____________________________________________________

[1] CIPADH. 7 mai 2015.
[2] L’ONU (Organisation des Nations Unies née le 24 octobre 1945), appelle à la reconnaissance d’un statut juridique pour
les réfugiés environnementaux, sur le même mode que les réfugiés politiques. Un tel statut pourrait également inclure les réfugiés de catastrophes naturelles autres que climatiques, comme les victimes de séismes ou de cyclones.
[3] Écoréfugié (éco-réfufgié). S’écrit sans trait d’union selon Antidote.


______________________________________________________